150 ans d'enracinement - Saint-Côme
Saint-Côme, au rythme du plein air!

Le fond de mon verre

Par un dimanche au cabaret après une dure semaine
Auprès d’un pot de vin claret qui soutient la faiblesse humaine
Je m’approchais timidement, le front courbé dessus mon verre
J’entendais dire à chaque instant : «Que regarde-t-il dedans son verre»

C’est le présent ou le passé, je vois là-bas une chaumière
Près d’un berceau où j’fus bercé, au doux refrain d’ma tendre mère
Un beau matin m’ouvrant les yeux, je soupire et j’appelle ma mère
Et l’on me dit qu’elle est aux cieux, c’est ça que je vois dans mon verre

Rendu t-à l’âge de seize ans, c’est là que l’amour nous domine
Parvint à l’âge de vingt ans, j’épousais Jeannette, ma cousine
Le prêtre a béni notre union, ma compagne m’a rendu père
La joie régnait dans ma maison, c’est ça que je vois dans mon verre

Par un beau jour-e de printemps, à l’air-e pur la foudre tombe
Un beau matin sous un drap noir, j’amène Jeannette dans sa tombe
Ce fut pour moi un triste jour, mon enfant n’aura plus de mère
Moi j’ai resté seul sans épouse, c’est ça que je vois dans mon verre

Mon fils grandit, ce fut ma joie, un des beaux garçons du village
Il avait le maintien d’un roi, une belle taille, un beau visage
Le pays eut besoin de lui, il s’est fait tué à la guerre
Moi j’ai resté seul sans appui, c’est ça que je vois dans mon verre

Parfois le ciel ouvre mes yeux, j’ai une grande fière d’envie
J’aperçois ceux du paradis que j’ai connus en cette vie
Mon Dieu, ma vie ôte le moi, je reste pas seul sur cette terre
Sans ma famille auprès de moi, c’est ça que j’voyais dans mon verre

Traditionnel, interprété par M. Jacques Larochelle
Il a appris cette chanson de Mme Palma Rivest qui la tenait de son père, M. Adélard Rivest

© 2008-2017, Municipalité de Saint-Côme. Tous droits réservés.   |   Plan du site   |   Conception graphique : Kiwigraphik   |   Réalisation : NeXion